Antioxydant : pourquoi serait-ce bénéfique pour le corps ?

Nous consommons régulièrement des antioxydants, et leurs propriétés permettent d’entretenir notre santé en luttant contre le stress oxydatif, nous évitant ainsi plusieurs problèmes de santé.

Qu’est-ce qu’un antioxydant ?

La plupart des êtres vivants vivent de dioxygène, qui peut produire des composés instables, appelés « radicaux libres », et qui sont néfastes pour le corps.

Lorsque la production de ces radicaux libres accroît à cause de : la pollution, la consommation de cigarettes, le stress, les produits chimiques, et l’exposition prolongée au soleil et donc aux UV, l’organisme n’est plus capable de les neutraliser lui-même. Ce qui engendre des maladies cardiovasculaires, certains types de cancers, le vieillissement prématuré des cellules, et des maladies neurodégénératives.

C’est là qu’interviennent les antioxydants en ralentissant et en empêchant l’oxydation et les réactions nocives provoquées par ces derniers.

Ce sont :

  • Des oligo-éléments comme le sélénium.
  • Des vitamines comme la vitamine A,C et E.
  • Des bioflavonoïdes et caroténoïdes.

On retrouve, ces derniers, naturellement dans l’organisme, mais aussi dans l’alimentation.

Les petits fruits sont les plus antioxydants (mûres, framboise, fraises, pruneaux), mais on les retrouve aussi dans: les légumes ( Betteraves, artichaut, asperge, brocoli, chou rouge…etc ), et les légumineuses comme : les haricots, mais également dans les laitages, le foie, et les œufs.

L’indice TAC est un indicateur de la capacité antioxydante totale d’un aliment, bien qu’il n’y ait pas de recommandations spécifiques à ce sujet. Il existe même des compléments alimentaires d’antioxydants, mais leurs effets ne sont pas encore déterminés, et les études à ce sujet sont contradictoires.

Dans quels domaines sont-ils utilisés ?

Ils sont utilisés dans des domaines très variés, notamment pour :

  • Conserver les aliments et les cosmétiques.
  • Éviter le durcissement du caoutchouc, préserver l’essence, protéger les métaux de l’oxydation.
  • Éviter le rancissement des corps gras dans l’industrie agroalimentaire.
  • Éviter l’oxydation des colorants au soufre, en teinturerie.

Les antioxydants réduisent-ils réellement les risques de maladies ?

Comme nous avons pu le voir plus haut, les antioxydants aident à combattre les effets néfastes des radicaux-libres sur les cellules, mais permettent-ils vraiment de réduire le risque d’exposition à des maladies?

Les résultats de plusieurs études sur ce sujet, qui se sont penchées sur l’effet des suppléments en antioxydants se sont montrés plutôt décevants.

En effet, ces compléments alimentaires ne semblent pas aider à diminuer le risque des maladies cardiovasculaires ni ceux du diabète. De surcroît, les études ont montré que de fortes doses sur de longues périodes augmenteraient les risques de cancers de la peau, poumons et côlon.

Et qu’elles n’étaient en règle générale efficaces qu’à faibles doses. Certains poseraient un problème même à faibles doses, car ils suppriment la capacité du corps à s’adapter.

Les chercheurs expliquent également qu’à chaque fois que les défenses antioxydantes internes du corps s’activent naturellement pour neutraliser les effets des radicaux libres, cela les rendraient plus fortes, ce qui nous aide à être plus résistant au stress.

D'autres enquétes :